flux rss
logo rjce benin
Accueil Présentation Réalisations Projets Adhésion Partenaires Publications Forum
Bienvenue sur le site web du Réseau béninois des Journalistes et Communicateurs Spécialisés en Education(RJCE-BENIN)
Formation
Mensuelles
Tables rondes
Campagnes médiatiques
Education Tribune
Prix du journalisme d'éducation
A Bâton rompu
Les mensuelles
Prix du journalisme d’éducation
Tout l'agenda
  Acteurs et partenaires évaluent les acquis puis s’imprègnent des enjeux

Démarrée depuis hier mercredi 23 avril, l’édition 2014 de la revue conjointe du secteur de l’éducation a réuni à la salle des fêtes des tours administratives à Cotonou, les acteurs du système éducatif à divers niveaux, gouvernement, partenaires sociaux et financiers, et enseignants. Pendant 72 heures, au sein d’un cadre de dialogue et de diagnostic des performances de l’école béninoise, ils vont mener une réflexion collective débouchant sur des recommandations prioritaires pour une éducation de qualité au Bénin.

Echanger sur les progrès réalisés en 2013 et élaborer les activités prévues dans le secteur de l’éducation pour 2014. C’est le but à atteindre par le gouvernement béninois et ses partenaires du secteur de l’éducation. Ceci à travers la mise en oeuvre, le suivi et l’évaluation du plan décennal pour le développement du secteur de l’éducation (Pddse) actualisé et les perspectives pour un nouveau plan. A l’ouverture de cet important rendez-vous de l’école béninoise, faisant un bilan du taux de scolarisation des enfants et des jeunes, au Bénin, le chef de file des Ptf note des progrès significatifs entre 2012 et 2013. Le taux net de scolarisation et le taux d’achèvement dans les primaires ont respectivement connu une augmentation de 6,85 points et de 8,99 points. Dans le secondaire, poursuit Dr Anne Vincent, on note un accroissement du taux brut de scolarisation de 6 points entre 2011 et 2012 dans le premier cycle et de 4 points dans le secondaire. A sa suite, le ministre de l’enseignement secondaire, Alassane Soumanou, reconnaissant l’importance de l’éducation a longuement insisté sur les efforts inlassables qu’accomplissent les partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation au Bénin. La revue des grands enjeux La représentante résidente de l’Unicef reconnait que malgré les progrès notables réalisés par le gouvernement béninois en termes d’accès à l’école et qu’en dépit des investissements financiers des Ptf, certains groupes restent encore marginalisés dans ce secteur. « Ce sont les groupes les plus vulnérables tels que les enfants handicapés, enfants des rues et ceux qui sont confrontés à de pratiques socioculturelles néfastes. », a-t-elle précisé. A cela s’ajoute le problème d’achèvement de la scolarisation et de la qualité de l’enseignement. Par exemple, selon les données officielles du secteur, cite Dr Anne Vincent, « sur 10 enfants régulièrement inscrits au primaire, seuls 7 terminent le cycle. Au secondaire sur 10 enfants scolarisés au premier cycle, moins de 7 terminent le cycle. Dans le second cycle de l’enseignement secondaire, sur 10 enfants inscrits, un peu plus de 3 terminent le cycle. Moins de 3 élèves sur 10 au Cours moyen 1 (CM1) parviennent à lire, à écrire et à calculer, selon les résultats de l’une des dernières évaluations des apprentissages ». Au regard de ce tableau peu reluisant du bien-être du système éducatif béninois, la priorité cette année, à en croire le chef de file des Ptf, c’est l’amélioration de la qualité de l’éducation à tous les niveaux. Ceci à travers l’inclusion de tous les groupes marginalisés dans le secteur, l’élaboration des orientations claires pour le prochain plan stratégique conformément à l’agenda post 2015 et surtout à la vision du deuxième forum de l’éducation qui veut faire de l’éducation ce qu’elle devrait être : un outil de développement du pays. Cette revue, rappelle Dr Anne Vincent, se déroule au terme d’un trimestre de tensions sociales dans le secteur qui auront un impact certain sur l’apprentissage des enfants, et leurs résultats. C’est donc la revue des grands enjeux, déclare le chef de file des Ptf. A cet effet, la question de l’effectivité du temps scolaire, la question enseignante, la faible adéquation des formations secondaire, technique et professionnelle avec l’exigence du marché d’emploi, le taux élevé d’analphabétisme chez les femmes et les jeunes sont autant de sujet à abordé pour démontrer que l’éducation est un droit facilitateur de tous autres droits.

Vaincre l’indiscipline en procédure d’urgence !
Du tréfonds de notre école un sujet, très peu commun au (...)
Hygway Africa
ADEA
Allafrica
UNESCO
EPT
COMED
UNICEF
Banque Mondiale
USAID
AFD
GIZ
UIS
African elections
Pen plus bytes
      © RJCE-BENIN 2010-2015 All rights reserved Contact | Mention légale | Forum