Accueil                                                                                                                                              
ANALYSE DES PERFORMANCES DU SECTEUR DE L’EDUCATION
Le Taux brut de scolarisation dégringole de 14.04% Publié le 28 août 2019

Défini comme le total des inscriptions dans un niveau spécifique d’éducation, sans distinction d’âge, exprimé en pourcentage de la population officiellement scolarisable au niveau pour une année scolaire donnée, le taux brut de scolarisation (TBS), gross enrollment ratio en anglais est en chute libre au Bénin.

En effet en marge de revue conjointe du secteur de l’éducation de 2019, la note de performance 2018 des ministères en charge de l’éducation a montré que de 2014 en 2015, au primaire, le taux brut de scolarisation a connu une augmentation continue en passant 122% à 124,8%, avant de baisser brusquement à 115,4% en 2016. Cette baisse s’est accentuée en 2017 pour s’afficher à 113,27% et continue jusqu’en 2018 pour atteindre 110,76% soit une perte de 14.04 point de 2015 à 2018. Chez les filles au Ci, le Tbs, est passé de 120,2% en 2014 à 123,4% en 2015 avant de chuter à 111,6% en 2016 puis à 109,31% en 2017 et en fin à 106,83% en 2018.

Et pourtant le taux est supérieur à 100%...

Il convient de rappeler que, le fait d’obtenir des Tbs supérieurs à 100% n’induit pas systématiquement que tous les enfants ayant l’âge d’être scolarisés sont tous déjà à l’école. Cela justifie plutôt des migrations, des entrées précoces, des sorties tardives dues aux multiples redoublements que le système éducatif béninois enregistre.

Explications possibles du faible taux brut de scolarisation

Les baisses des taux bruts de scolarisation constatées s’expliqueraient selon la même note sectorielle par la modification de la base de calcul de ces indicateurs. En effet, les statistiques de 2016, 2017 et 2018 ont été calculées sur la base de l’effectif de la population issue du dernier Recensement Général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2013 alors que la base de calcul jusqu’en 2015 était plutôt l’effectif de la population issue du RGPH de 2002, il s’en suit donc une baisse de la plupart des taux ayant pour base de calcul l’effectif de la population. Cependant, d’autres facteurs expliquent également le maintien à un niveau supérieur à 100% du taux brut de scolarisation. Entre autres : la construction des salles de classes. L’acquisition de tables bancs au profit des salles construites et le transfert de ressources aux communes.


Dossier
Gare à vous !:
C’est désormais une réalité, les 7 033 enseignants (...)
 + d'articles
Dossier
Rentrée scolaire au Bénin : des répétiteurs pour renforcer le niveau des apprenants (17 septembre 2019)
Lorsque la rentrée s’annonce, nombreux sont les parents (...)
 + de dossiers
REFORME DANS LE SYSTÈME ÉDUCATIF AU BÉNIN : (16 mars 2019)
Rappeler les principes élémentaires qui doivent gouverner (...)
 + d'articles
MOOCs, entre fantasmes et réalité, (17 mai 2019)
En Afrique, l’éducation supérieure voit ses effectifs (...)
 + d'articles
CALENDRIER SCOLAIRE AU BÉNIN : 2019-2020 (23 juillet 2019)
Par l’arrêté interministériel N°024/ Memp/ Mestfp/ Dc/ Sgm/ (...)
 + d'articles
MESSAGE DE CONDOLÉANCES (17 mai 2019)
C’est avec une grande consternation que nous apprenons (...)
 + d'articles
ANALYSE DES PERFORMANCES DU SECTEUR DE L’EDUCATION (28 août 2019)
Défini comme le total des inscriptions dans un niveau (...)
 + d'articles
 + d'images
 
 
 
 
 © RJCE-BENIN 2011-2015, All rights reserved Les partenaires de l'éducation | L'équipe | Contact | Adresses utiles