Accueil                                                                                                                                              
« L’APAGE-BENIN est un vivier de spécialistes, dans lequel les décideurs pourront puiser les ressources nécessaires »
Publié le 28 décembre 2016

L’un des virus qui gangrène la performance du système éducatif reste le défaut de positionnement des cadres ayant l’expertise requise aux postes stratégiques où ceux-ci devraient contribuer au mieux au développement du secteur. Au nom d’une politisation opportuniste et abêtissante, des personnes sans qualification et sans expérience sont souvent insérées dans le circuit de gestion du système éducatif au détriment de celles qui sont aptes. Dès les premières heures de leur création, l’Association des Planificateurs, Analyste et gestionnaires de l’Education (’APAGE-Bénin) entend œuvrer pour jouer le rôle qui est le leur pour le développement du Bénin à travers l’éducation. Son Premier responsable lève ici un coin de voile sur la feuille de route de son association.

Education Tribune  : Quel est le constat qui justifie aujourd’hui la création de l’Association des Planificateurs Analystes et Gestionnaires de l’Education du Bénin, (l’APAGE-Bénin) ?

Guy Clément AGUEDE : Avant de répondre à cette question je voudrais m’inspirer de cette déclaration de son Excellence le Président M. Patrice TALON, lors de la présentation de son projet de société, il disait en effet ceci : « Notre pays va mal sur tous les plans. Cependant, nous sommes capables de renverser cette tendance et de vaincre la fatalité. Pris individuellement, les Béninois sont remplis de talents et de dynamisme. Une équipe de dirigeants bien inspirés et compétents serait donc capable de mettre en œuvre avec succès, un programme de relance rapide de notre développement dans un environnement apaisé de démocratie et de liberté ». Le Système Educatif béninois n’échappe pas à ce constat fait par le Premier des béninois. En effet, Au cours de ces dernières décennies, l’Education béninoise dans son entièreté a été ébranlée par plusieurs chocs tant endogènes qu’exogènes. Depuis les choix politiques stratégiques, passant par la conception même des programmes d’enseignement et les choix méthodologiques de mise en œuvre de ces derniers jusqu’aux résultats scolaires, tout cela conjuguant leurs effets avec les difficultés d’encadrement, les effectifs scolaires ingérables, l’absence d’une politique rationnelle pour la gestion des flux etc… toutes choses qui plombent le système éducatif béninois et l’empêche d’atteindre effectivement les objectifs fixés et les buts à atteindre. Cet amer constat découle entre autres d’un manque de planification ou d’une planification insuffisante en matière d’éducation. Pour cela, il faut agir au plus vite pour prévenir le chaos. C’est pourquoi, l’Association des Planificateurs, Analyste et gestionnaires de l’Education (’APAGE-Bénin) s’est mise en place pour participer et aider à une prise en charge complète du système éducatif.

Education Tribune De quelles importances sont les planificateurs et les gestionnaires dans la performance de notre système éducatif ?

Guy Clément AGUEDE : A partir des années 2000, les autorités béninoises ont perçu la pertinence de moderniser et de rendre plus performant le système éducatif national. A juste titre elles ont, à la fois, pensé et mis en œuvre une politique de développement des capacités dans le domaine de la planification et la gestion de l’éducation au Bénin et l’élaboration des différents documents pour une meilleure planification de notre éducation : Plan EPT (2003), PDDSE( 2006-2015), PDDSE actualisé(2013-2015), RESEN (2008 et 2012) etc.. Tous ces documents ont été coordonnés et élaborés par les planificateurs qui sont d’ailleurs dans nos rangs et soutenus par les Partenaires Techniques et Financiers et plusieurs institutions internationales dont l’UNESCO de sorte qu’on peut aujourd’hui affirmer qu’il y a une masse importante de Planificateurs d’Analystes et de Gestionnaires de l’Education capables d’aider à améliorer la communication, la coordination, et le soutien au personnel au sein des ministères en charge de l’éducation et modifier ce faisant, la gestion des ressources humaines dans le secteur. Améliorer les compétences individuelles des acteurs éducatifs aura plus d’impact si cette amélioration intervient dans le cadre d’une réflexion d’ensemble sur le rôle de la planification dans l’analyse politique et la réforme éducative.

Education Tribune : Quels sont les objectifs et la feuille de route de votre association d’ici les cinq prochaines années ?

Guy Clément AGUEDE : L’Association des Planificateurs, Analystes et Gestionnaires de l’Education du Bénin (L’APAGE-BENIN) a pour objectif global d’être une structure efficace et durable au service de l’éducation béninoise afin d’assurer la veille éducative. De façon spécifique L’APAGE-BENIN contribuera les années prochaines à : 1. promouvoir une éducation de qualité pour tous, inclusive et équitable qui offre des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ; 2. identifier et à approfondir les connaissances des défis fondamentaux du système éducatif ; 3. discuter avec des acteurs clés des actions concrètes qui permettront de développer une éducation en accord avec les objectifs du Gouvernement.

Education Tribune : Quelles est la position de l’APAGE-BENIN par rapport à l’orientation que le nouveau Gouvernement compte donner au secteur de l’éducation au Bénin ?

Guy Clément AGUEDE : Les préoccupations du système éducatif figurent en bonne place dans le PROGRAMME D’ACTIONS DU GOUVERNEMENT 2016 – 2021, au niveau du Pilier 2 : où le Gouvernement entend « Engager la transformation structurelle de l’économie ». Selon l’objectif qu’il s’est fixé, les trois piliers du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) permettront, par leurs synergies et leurs effets convergents et cumulatifs, de créer les conditions de la relance durable du développement économique et social du pays. Dans la déclinaison, le Gouvernement s’est assigné comme objectif à atteindre sur la période, l’« Amélioration des performances de l’éducation » comme un des sept (7) axes correspondant aux domaines prioritaires. Il convient de souligner que cet objectif ne pourra être atteint qu’à condition qu’une bonne planification opérationnelle soit élaborée et mise en œuvre, assortie d’un mécanisme cohérant de suivi/évaluation. L’APAGE-BENIN se veut être un vivier de spécialistes, dans lequel les décideurs pourront puiser les ressources nécessaires à la mise en œuvre des différents réformes/plans/programmes/projets de développement sectoriel pour atteindre cet objectif très noble. Notre Association est comme ce creuset, cette équipe de personnes bien inspirées et compétentes capable de mettre en œuvre avec succès, des programmes de relance rapide du développement de notre système éducatif. Nous avons en notre sein des spécialistes avérés, qui ont fait leurs preuves, qui sont capables de poser des diagnostics, de faire des analyses, des projections sur au moins dix ans, d’en évaluer les coûts et de faire des simulations et de concevoir des modèles ou des scenarii à court, moyen et long termes. Notre système éducatif a plus que jamais besoin d’être repensé en profondeur avec des thématiques solides et rigoureuses afin d’opérer des choix pertinents dont la soutenabilité sera de longue durée. Il est vrai, et comme le disait le Président TALON lors de son discours sur l’Etat de la Nation : « …pour y parvenir, il faudra du temps,….de la méthode mais aussi de la rigueur,…d’expérience puisque dans le parcours qui a été le mien, je n’ai jamais fait le choix des approximations ni des raccourcis. »

Education Tribune : Quels sont les défis urgents auxquels il faut s’atteler dans le secteur éducatif selon l’APAGE-BENIN ?

Guy Clément AGUEDE : L’APAGE-BENIN se propose de réfléchir sur certains défis clés les mois à venir pour faire des propositions sous forme d’outils d’aide à la prise de décision. Il s’agit entre autres de :
-  La qualité de l’éducation
-  L’efficacité interne et externe du système
-  La soutenabilité de certaines mesures en cours
-  La question enseignante
-  La gestion des subventions scolaires
-  La gestion des flux
-  Les partenaires sociaux
-  Le syndicalisme
-  Les œuvres sociales à l’université
-  Les domaines scolaires
-  Le phénomène des portables à l’école
-  L’usage des stupéfiants à l’école
-  Etc…..

Propos recueillis par Gérard Guedegbe


Dossier
Gare à vous !:
C’est désormais une réalité, les 7 033 enseignants (...)
 + d'articles
Dossier
La politique ronge les bases de l’école... (13 juillet 2015)
Ulrich Afatondji, Etudiant : « Un faux premier qui est (...)
 + de dossiers
Alimentation en milieu scolaire : Sur les traces de la cantine de L’EPP Guèmè (15 novembre 2015)
La récente actualité faisant état de la mauvaise gestion (...)
 + d'articles
Face à la contre-performance du système éducatif béninois : Les médias entrent en scène (6 septembre 2016)
Loin d’être un rendez-vous de discours et de déclaration, (...)
 + d'articles
ANALYSE SITUATIONNELLE DES DROITS DE L’ENFANT (13 juillet 2015)
Réunir les acteurs clés dans le domaine de l´éducation et (...)
 + d'articles
Calendrier scolaire 2016-2017 au Bénin (6 octobre 2016)
Depuis le mercredi 21 septembre 2016, le calendrier de (...)
 + d'articles
Première revue sectorielle de l’année 2016 : Sur un air de refonte du système éducatif béninois ! (24 mai 2016)
Afin de procéder à un examen minutieux des performances (...)
 + d'articles
 + d'images
 
 
 
 
 © RJCE-BENIN 2011-2015, All rights reserved Les partenaires de l'éducation | L'équipe | Contact | Adresses utiles