Accueil                                                                                                                                              
Anselme Amoussou au sujet de la grève dans l’école béninoise
« Cette année scolaire est déjà presque perdue » Publié le 19 avril 2014

L’école béninoise vit depuis quelques semaines sous la hantise des partenaires sociaux et du gouvernement.

Sauver l’année scolaire 2013-2014 ou l’invalider ? Telle est la question troublante qui anime les usagers de l’école béninoise. « Si on était dans un pays suffisament normal, l’année est déjà compromise. Il faut avoir le courage de déclarer les choses telles qu’elles sont », martèle, le deuxième secrétaire général adjoint de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Sga-Csa/Bénin), Anselme Amoussou. C’était le 21 mars dernier, lors d’une rencontre hebdomadaire des journalistes dénommée « Café Médias Plus ». « Cette année scolaire est déjà presque perdue », poursuit-il. A en croire le syndicaliste, « puisqu’on est devenu des spécialistes de sauvetage d’année scolaire depuis quelques temps, on va sauver l‘année  ». Cette particularité de l’école béninoise n’est pas sans impacts sur la qualité des futurs cadres en formation dans les écoles, collèges et universités du pays. Les conséquences de ces mouvements de grève sur les enfants, selon l’enseignant, sont déjà là parce que, dit-il, «  on a perdu suffisamment de temps ».

Incohérence syndicale

« Le front vient de prendre la décision en demandant aux enseignants de reprendre la classe avec un moratoire de deux mois au gouvernement ». C’est la déclaration du porte-parole du front en date du vendredi 21 mars, après une concertation. A l’en croire, entre la pléthore de syndicats des enseignements maternel, primaire et secondaire. Selon Anselme Amoussou, cette décision est issue d’une concertation et d’un vote où la majorité l’a emporté. Le paradoxe dans cette décision dérive de la révolte de certains secrétaires généraux membres du front. Démonstration. Pour M. Amoussou, « sur 25 Assemblées générales de base, il y a 22 qui ont opté pour la poursuite du mouvement ». Mais il arrive parfois, précise le syndicaliste que « le front se transforme en maître de la base » dans la mesure où la base n’a pas encore toutes les informations. « L’Assemblée générale de Ouidah a opté pour la poursuite du mouvement mais depuis le 7 janvier que le mouvement a commencé, aucune école, aucun collège de ouidah n’est paralysé », confie-t-il. Aux diverses décisions de la base, le front dit avoir été confronté à la franchise des syndicats de la base qui tiennent à la fermeté alors que ceux-ci ne suivent pas le mouvement depuis trois mois. Ainsi, souligne le Sga-Csa, « après l’analyse, le front s’est demandé si les gens sont francs quand ils demandent de poursuivre le mouvement parce que Abomey a repris, le Ceg Djassin à Port-novo a repris comme bien d’autres dans le septentrion ». On note alors un déséquilibre du mouvement syndical malgré la fermeté des responsables syndicaux. Après le vote à l’Assemblée générale du front, confirme-t-il, « les syndicats qui demandent le moratoire ont emporté sur les autres. Et quelque soit votre position antérieure, c’est la décision finale de l’Ag qu’il faut défendre ». La décision du moratoire est alors réfutée par certains secrétaires généraux qui optent pour la paralysie de l’école béninoise.

Giscard AMOUSSOU


Dossier
Gare à vous !:
C’est désormais une réalité, les 7 033 enseignants (...)
 + d'articles
Dossier
La politique ronge les bases de l’école... (13 juillet 2015)
Ulrich Afatondji, Etudiant : « Un faux premier qui est (...)
 + de dossiers
Alimentation en milieu scolaire : Sur les traces de la cantine de L’EPP Guèmè (15 novembre 2015)
La récente actualité faisant état de la mauvaise gestion (...)
 + d'articles
Face à la contre-performance du système éducatif béninois : Les médias entrent en scène (6 septembre 2016)
Loin d’être un rendez-vous de discours et de déclaration, (...)
 + d'articles
ANALYSE SITUATIONNELLE DES DROITS DE L’ENFANT (13 juillet 2015)
Réunir les acteurs clés dans le domaine de l´éducation et (...)
 + d'articles
Calendrier scolaire 2016-2017 au Bénin (6 octobre 2016)
Depuis le mercredi 21 septembre 2016, le calendrier de (...)
 + d'articles
Première revue sectorielle de l’année 2016 : Sur un air de refonte du système éducatif béninois ! (24 mai 2016)
Afin de procéder à un examen minutieux des performances (...)
 + d'articles
 + d'images
 
 
 
 
 © RJCE-BENIN 2011-2015, All rights reserved Les partenaires de l'éducation | L'équipe | Contact | Adresses utiles